IRM abdominale et pelvienne avec ou sans injection de produit de contraste

IRM abdominale et pelvienne

 

 

De quoi s’agit-il ?

 

Un examen d’Imagerie par Résonance Magnétique (ou IRM) est une technique d’examen qui crée des images d’une partie du corps ou des organes à l’aide d’un appareil d’imagerie médicale. Cet appareil utilise un aimant très puissant (d’où le terme de magnétique) qui fait réagir un composant de notre corps qu’on appelle l’hydrogène. L’hydrogène est présent dans les molécules d’eau du corps humain.

L’examen est réalisé par un manipulateur en radiologie sous la responsabilité d’un médecin radiologue qui analyse les images. Ces dernières sont visualisées sous formes de coupes dans les 3 plans de l’espace.

Le choix de cette technique par rapport à une autre dépend de ce que recherche le médecin. Une IRM permet dans certains cas de préciser des diagnostics que l’on aurait pu établir avec d’autres techniques d’imagerie médicale. Elle permet une meilleure localisation des organes.

C’est une technique qui permet de mieux détecter des tumeurs, une infection ou une hémorragie une inflammation. Lorsque une tumeur est détectée, l’IRM permet aussi de mieux se rendre compte de ses caractéristiques et de contrôler l’efficacité de certains traitements.

Certains examens sont réalisés après l’injection d’un produit de contraste pour mieux visualiser les vaisseaux ou les anomalies dans les organes.

 

 

Avant l’examen:

 

Risques liés à l'injection de produit de contraste (Gadolinium) : allergie, asthme, œdème de Quincke, altération de la fonction rénale chez des patients prédisposés, Risques liés aux champs magnétiques : grossesse, éléments métalliques corporels.

 

Contre-indication:

 

Insuffisance rénale sévère (clairance inférieure à 30 ml/min) pile cardiaque (pacemaker) pompe à insuline, prothèse métallique, corps étranger métallique près de l'œil ou dans la tête, claustrophobie grave ( une prise en charge particulière peut être proposée par du personnel qualifié.)

Examen préalable:

Dosage de la clairance chez les patients de + de 70 ans, ou antécédents personnels ou familiaux d'insuffisance rénale. Radiographie en cas de doute de la présence d'un corps métallique corporel.

 

Pendant l’examen:

Une IRM peut durer longtemps : il peut alors être préférable d’aller aux toilettes avant le début de l’examen pour votre confort pendant son déroulement. Vous êtes conduit ensuite dans une cabine de déshabillage. Le manipulateur en radiologie vous indique quels sont les vêtements à retirer. Vous lui remettez les éléments de votre dossier médical si vous en disposez. L’appareil comporte un aimant très puissant qui peut attirer les objets métalliques ou détériorer les cartes magnétiques. C’est pourquoi vous devez laisser au vestiaire : lunettes, prothèse dentaire, bijoux, montre, porte-monnaie, clés, cartes magnétique et téléphone portable. Dans le cas où un produit de contraste est utilisé, le manipulateur de radiologie place un cathéter (avec une perfusion) dans une veine de votre bras.

 

Pour une IRM pelvienne il peut être nécessaire de réaliser une opacification (par voie rectale ou vaginale) avec du gel , afin de bien baliser les zones explorées.

 

Vous êtes allongé sur une table d’examen : celle-ci se déplace dans une sorte de tunnel ventilé, d’environ 1.75 mètres de long éclairé par des lampes.

Vous serez allongé sur le dos, confortablement, les bras le long du corps( ou sur le ventre ,les bras allongés vers l'avant). Vous entrerez dans le tunnel, les pieds en premier.Votre tête sera juste à l'entrée de l’appareil.Un casque auditif est positionné sur vos oreilles afin d’atténuer le bruit.

L’appareil est bruyant : il fait un bruit irrégulier comme un tambour ou un marteau piqueur ; c’est pourquoi, un casque vous est proposé .Grace à celui-ci vous pouvez savoir le moment où réaliser des apnées si nécessaire.

Un petit matériel est posé sur votre ventre afin de réaliser les images.

Pendant l’examen, vous devez rester immobile sinon cela perturberait la totalité des images et les rendrait inutilisables. Vous restez en contact permanent avec l’équipe médicale par l’intermédiaire du casque et d’une sonnette.Vous pouvez appeler à tout moment.Vous restez 15 à 30 minutes environ dans cette salle. Ensuite le cathéter est retiré et vous pouvez vous rhabiller.

 

L’examen est-il désagréable ?

L’examen n’est pas douloureux.La mise en place de la perfusion est semblable à une simple prise de sang. L’injection du produit de contraste est totalement indolore. Cette injection est souvent indispensable pour caractériser des lésions.

 

Après l’examen:

 

Suites possibles:

L'examen peut être complété par une échographie

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l’examen. Il ne s’agira là que d’une première approche, car les images doivent être ensuite analysées sur un ordinateur par le médecin radiologue. Le compte-rendu écrit sera disponible dans les meilleurs délais.

 

 

 

 

 

Mots-clés

IRM abdomen, IRM abdominale, claustrophobie, sophrologie, IRM Pelvienne, IRM rectum, canal anal, endometriose

Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier :
Identification
Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Bravo au Dr Vincent Gatinois !
"Toques en truck" a fait étape à Arnaud de Villeneuve
5ème IRM pour le CHU de Montpellier
Agenda
Training in english (translation in french)
Le Réseau Hépatites organise une journée de conférences et d'ateliers
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents