ADIPOA

 

 

Description du projet

Le projet européen de recherche collaborative ADIPOA est un projet innovant qui vise à valider un nouveau traitement de l'arthrose par l'utilisation des cellules souches adipocytaires (Cellules graisseuses ou ASC). 

Ces cellules possèdent de formidables capacités de sécrétion de facteurs de croissance et de stimulation des cellules souches endogènes du cartilage comme les chondrocytes. Elles  seront injectées dans l'articulation comme une simple « bio-infiltration » chez les patients atteints d’arthrose débutante.

 

Ce projet coordonné par le professeur Christian Jorgensen, directeur de l’I.R.M.B. et responsable du Service Clinique et Thérapeutique des Maladies Ostéoarticulaires du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Montpellier, fait intervenir 12 partenaires français et étrangers (Hôpitaux, laboratoires, Universités, PME). L’ensemble de ces équipes représente plus de 200 chercheurs et enseignants-chercheurs.

  

Il se divise en plusieurs étapes :

- Détermination du profil et du mécanisme d'action des cellules adipocytaires in vitro.

- Validation chez l'animal atteint d'arthrose de l'effet protecteur des ASC sur le cartilage.

- Validation de l'innocuité et de l'efficacité du traitement chez l'Homme.

 

La structuration du projet et des équipes favorise les interactions entre trois domaines d’activité essentiels  qui sont la recherche expérimentale physiopathologique de laboratoire (cellules souches, chondrocytes, médecine régénératrice) ; le transfert clinique ; et  le transfert technologique avec le secteur privé pour faciliter le développement et la mise sur le marché de nouveaux concepts thérapeutiques.

  

 

ADIPOA est un projet de 12,1 million d'euros dont 9,2 sont financés par la Commission Européenne - Cordis grâce au 7° Programme Cadre de Recherche et Développement Technologique :

Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtrehttp://cordis.europa.eu/ 

 

A terme, l'objectif du consortium est de transférer la technologie de production des ASC de moyenne à grande échelle et de mettre à disposition du maximum de patients un traitement efficace. A l'heure actuelle l'arthrose ne bénéficie d'aucun traitement de fond capable de faire reculer anatomiquement la maladie.

  

  

 

Phase 1

Les tests d'efficacité et de sécurité ont été menés chez le lapin et la chèvre. Les premiers résultats ont été publiés en 2012. 

 

 

  

 

Phase 2

Le programme ADIPOA 2, conduit par le professeur Christian Jorgensen (CHU de Montpellier) et le professeur Frank Barry (Galway, Ireland), s'est mis en place fin 2015 pour le début de l’essai clinique multicentrique (avec Paris et Toulouse) et sur 10 Centres en Europe coordonnés par le Pr C. Jorgensen.

 

Cette suite au projet ADIPOA, soutenue par la communauté européenne, va inclure 150 patients sous forme d’une étude randomisée :

2 bras de 50 patients chacun avec une injection de cellules souches à des doses différentes ET un bras de 50 patients sans injection de cellules souches.

 

Consultez la page Contacts si vous souhaitez participer à cette étude.

  

 

 

Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Un 6ème scanner dédié exclusivement aux patients externes
Le SMUR a fêté ses 50 ans !
Le CHU de Montpellier expérimente l’Hôtel Patient
Agenda
CONFERENCE du Professeur Bruno MEGARBANE Réanimation Médicale et Toxicologique
Histoire de l’épidémie de HIV.
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents