Offre de soins

Site unique d’accueil dédié aux patients traumatisés sévères

Après de nombreuses années d'expertise non filiarisée, l’unité régionale d’accueil des patients traumatisés sévères est créée à l’hôpital, dans la salle de déchoquage de l'unité Réanimation Lapeyronie

Après de nombreuses années d'expertise non filiarisée, l’unité régionale d’accueil des patients traumatisés sévères est créée à l’hôpital, dans la salle de déchoquage de l'unité de Réanimation du DAR Lapeyronie. Il s’agit d’un choix institutionnel fort qui a pour but de fédérer la prise en charge multidisciplinaire de ces patients, très souvent complexe par essence. Elle offre de plus à notre centre universitaire une vitrine parfaitement visible, une porte d’entrée unique pour ce type de patients, afin d'affirmer une position d'hôpital de recours et un leadership régional qui ne sont plus discutables.

 

Le Dr Jonathan CHARBIT, le responsable de cette nouvelle unité, nous explique son fonctionnement.

 

Quels types de patients allez-vous prendre en charge dans cette unité régionale d’accueil des patients traumatisés sévères ?

          Cette unité a vocation à recevoir en primaire, sinon en secondaire, l’ensemble des patients répondant aux critères de sévérité admis pour traumatisme sévère, afin d’organiser en accords avec les spécialités concernées la prise en charge initiale, définir les priorités lésionnelles, le "timing" des interventions et la stratégie thérapeutique. Un numéro de GSM est déjà existant 06.65.84.95.91 pour pouvoir joindre directement cette équipe médicale.

 

Comment cela s’organise ?

          En dehors de situation pré-hospitalière caricaturales (ex. traumatismes céphaliques pénétrants et isolés, ou de certains traumatismes pénétrants du thorax), la filière des patients traumatisés sévères s’organise sur un site unique d’admission hospitalière à Lapeyronie. Ceci répond à une logique historique mais aussi structurelle. Même si toutes les interventions ne sont pas réalisables sur le site de Lapeyronie, la très grande majorité de celles nécessaires en extrême urgence pour ces patients est possible (ex. la neurochirurgie de décompression, l’angio-embolisation d’urgence et les thoracotomies et laparotomies d’hémostase…). Les conditions de réalisation de ces procédures ont été discutées, et améliorées avec les professionnels concernés, avec l’aide de la direction des soins et l'aval de la direction générale. Des procédures dégradées ont également été établies, car il était essentiel de considérer les contre-indications de transferts et les contraintes majeures liées à ces patients.

          Une fois la prise en charge initiale réalisée dans cette unité d’admission de courte durée, l’hospitalisation des patients se fera le plus souvent au DAR Lapeyronie, comme c’était déjà le cas. Cependant, elle peut aussi se faire dans le service le plus approprié en l’absence d’indication de réanimation ou de soins-intensifs.

 

Cette organisation demande un travail « main dans la main » avec les autres unités ?

          Evidemment, la prise en charge des patients traumatisés sévères impose l’intervention de très nombreuses spécialités médicales (urgentistes, réanimateurs, radiologues, radiologues interventionnels, chirurgiens, anesthésistes, rééducateurs…). Celle-ci est par conséquent complexe et justifie une coordination qui a été confiée au Médecin Réanimateur DAR Lapeyronie. Ainsi, notre équipe développe depuis plusieurs mois, en totale collaboration avec les spécialités concernées, des stratégies multidisciplinaires et institutionnelles pour cette filière de patients. Ces  algorithmes institutionnels prédéterminés sont basés sur les preuves scientifiques les plus récentes de la médecine factuelle ainsi que sur notre capacité structurelle, ceci dans le seul but d’améliorer la qualité des prises en charge au CHRU.

          De plus, nous travaillons main dans la main avec les différentes équipes pour mettre en évidence les problèmes et tenter de les régler, qu’ils soient organisationnels ou médicaux, toujours en plaçant les intérêts du patient au centre des discussions.

 

Vous allez mettre certains outils à la disposition des professionnels de santé en interne mais aussi à l’extérieur ?

          L’ensemble des documents et algorithmes déjà édités sont accessibles en ligne dans le nouvel intranet de l'établissement, ceci afin que l’ensemble des intervenants puissent y accéder à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Nous veillerons également à ce qu’ils soient appliqués en situation clinique après concertation avec les équipes des spécialités concernées.

          Un deuxième outil indispensable pour la gestion de cette filière est la création d’une "database" qui recueille de manière prospective et exhaustive l’ensemble des données épidémiologiques, cliniques, lésionnelles, transfusionnelles, les scores de sévérité et les différentes procédures réalisées… Cet outil va permettre d’évaluer les pratiques de notre centre, de cibler les besoins et de réorienter nos stratégies en cours grâce à des RMM, EPP, analyse de séries ou d’autres formats...

 

Cette filière nous met au défi de travailler avec un très grand nombre d’intervenants. Ce défi est à relever pour offrir la meilleure prise en charge possible pour nos patients.

 

 

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteRetour au sommaire de la newsletter

Contact

06.65.84.95.91
Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Semaine de la sécurité patients du 18 au 22 novembre 2019
Félicitations au Professeur Hugues DUFFAU
[Mois Sans Tabac] : Et si vous arrêtiez ?
Agenda
Pratiques d'inclusion en milieu ordinaire
L'Institut de Recherche en Médecine Régénératrice et Biothérapies présente ses locaux et ses travaux.
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents