Dermatologie

Et si c'était de l'urticaire ?

A l’ occasion de la 2e journée mondiale sur l’urticaire (JMU) et le département de dermatologie fait un point sur cette pathologie fréquente, invalidante et encore mal connue.

L’urticaire est une maladie dermatologique inflammatoire caractérisée par une éruption cutanée de plaques et de boutons, rouges en relief, comparables à des piqûres d’orties et qui démangent intensément. Elle peut aussi se manifester par un gonflement plus profond de la peau ou des muqueuses, appelé angio-oedème, qui touche généralement le visage, les mains ou les pieds.

 

Une pathologie qui peut être chronique

Cette maladie de peau est courante. 15 à 20% de la population aura au moins un épisode d’urticaire aiguë au cours de sa vie et 1% de la population en souffre de façon chronique. On parle d’urticaire chronique quand les symptômes persistent plus de six semaines.

Dans la moitié des cas, les personnes atteintes d’urticaire chronique n’ont que des plaques ou papules. Pour certaines personnes, ces plaques sont associées à de l’angio-œdème. Enfin une petite proportion  n’a que des  angio-œdèmes.

 

2 types d’urticaires chroniques à détecter

On distingue 2 types d’urticaire chronique selon que les symptômes se déclenchent :

·         de façon induite par un facteur déclenchant spécifique (ex le froid, la pression sur la peau). On parle alors d’urticaire chronique inductible,

·         de façon spontanée, sans que l’on puisse identifier un facteur déclenchant spécifique. On parle alors d’urticaire chronique spontanée.

 

La plupart du temps, l'urticaire chronique est spontanée et n'a pas de cause identifiée, elle  est liée à une conjonction de facteurs. Son évolution est imprévisible et on ne peut pas prédire à l’avance combien de temps elle durera. Si pour près de la moitié des patients, elle disparaîtra en moins de six mois, elle peut persister chez certains plusieurs années, en moyenne 3 à 5 ans. L’urticaire chronique spontanée touche plus particulièrement les personnes entre 20 et 40 ans et deux fois plus les femmes que les hommes.

 

Cela n’a rien à voir avec de l’allergie

Sauf cas exceptionnels, l’urticaire chronique n’est pas allergique et ne met pas en jeu le pronostic vital. Cependant, de par la gêne tant physique que morale qu’elle génère, l'urticaire chronique altère la qualité de vie. De plus, l’urticaire chronique spontanée est une maladie imprévisible, ce qui peut être une source d’anxiété supplémentaire pour les personnes qui en souffrent.

Le diagnostic de l’urticaire est clinique et l’expertise du dermatologue est précieuse. N’étant pas une maladie allergique, les examens pour rechercher une allergie sont inutiles dans l’immense majorité des cas. La majorité des urticaires chroniques spontanées sont sensibles aux antihistaminiques anti-H1, mais pour les formes résistantes, il existe d'autres solutions thérapeutiques.

 

Le CHRU face à l'urticaire

Il existe depuis peu une consultation spécifique dédiée à cette pathologie au sein du département de dermatologie. En ce qui concerne la recherche clinique, une étude de bio marqueurs va débuter très prochainement permettant de mieux comprendre la physiopathologie de cette dermatose fréquente. 

 

 

 

Pour en savoir plus...

RDV sur www.journee-urticaire.fr, le site dédié à la 2ème journée mondiale de l’urticaire qui s'est tenue le 1er octobre.

 

 

 

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteRetour au sommaire de la newsletter

  

Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Tous en rose pour une grande cause !
[Montpellier] Un dépistage de l'Hépatite C unique en France
Bébé plus gros si embryon congelé ?
Agenda
Le CHU de Montpellier se mobilise contre la cancer du sein
La prévention de la maladie d’Alzheimer est-elle possible ?
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents