Cardiologie

L’insuffisance cardiaque à l’heure de la télémédecine

L'expérimentation nationale ETAPES propose de mettre en place un dispositif de télésurveillance pour les patients atteints de maladies chroniques. Dans ce cadre, le département de cardiologie a initié les premières inclusions de patients en septembre dernier.

Malgré les progrès dans sa prise en charge, l’insuffisance cardiaque est la première cause d’hospitalisation chez l’adulte. Différentes approches visent à réduire ces hospitalisations et notamment l’expérimentation nationale ETAPES qui propose de mettre en place un dispositif de télésurveillance pour les patients atteints de maladies chroniques. Dans ce cadre, le département de cardiologie a initié les premières inclusions de patients en septembre dernier.

 

L’équipe du Pr François Roubille a débuté le suivi des patients qui ont présenté dans l’année précédente un épisode d’insuffisance cardiaque en utilisant le dispositif de télésuivi développé par la société AIR LIQUIDE. Cette solution technologique associée à un accompagnement personnalisé doit permettre de prévenir les décompensations cardiaques, de réduire les réhospitalisations et ainsi améliorer la qualité de vie des patients en favorisant le maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles.

 

Le patient qui rentre dans le dispositif, sur la base du volontariat, accepte de relever son poids et de répondre à 8 questions quotidiennes. Ces données transmises à un serveur sécurisé sont analysées par un algorithme et, en cas d’alerte sérieuse, l’équipe médicale est prévenue afin de prendre en charge rapidement le patient. Le suivi à distance permet ainsi d’éviter des déplacements inutiles pour des consultations ou des examens.

 

Le patient bénéficie d’un accompagnement thérapeutique et individualisé par une équipe d’infirmières pour apprendre à mieux vivre avec l’insuffisance cardiaque.

 

Aux 4 premiers patients déjà dans le dispositif devraient succéder des patients porteurs de prothèses cardiaques et des patients présentant des insuffisances respiratoires ; l’objectif du CHU étant d’inclure 100 patients dans les 12 prochains mois afin d’évaluer l’efficience de cette technique de télémédecine porteuse d’avenir.

 

 

 

Publié le 17/12/2018

 

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteRetour au sommaire de la newsletter

  

 

  

 

Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Les médecins ont aussi leurs maux à dire
Tous mobilisés autour d'ELENA*
Tribune Libre
Agenda
Organisées par le CRAPS avec le concours du CHU de Montpellier. Thème : "Ce que parler veut dire"
Vous pouvez vous inscrire dès à présent au congrès EMPR, qui propose cette année treize thématiques
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents