La famille Guilhem, à l'origine de Montpellier

Montpellier voit le jour en 985 

Le chevalier Guilhem Ier, en raison de son dévouement, reçoit le 26 novembre 985, de Bernard II, comte de Melgeuil (Mauguio), un domaine agricole sur le Mons Pestelarium. Ses héritiers construiront sur leur nouveau fief un véritable bourg fortifié, doté d'un château et d'une chapelle qui deviendra la ville de Montpellier.

 

Le développement du domaine va de pair avec celui de la maison des Guilhem. Dès la première partie du XIe siècle, cette dernière devient plus puissante que celle des comtes de Melgueil.

 

Des alliances flatteuses illustrent cette montée en puissance du Seigneur de Montpellier : Guilhem VII épouse en 1156 une descendante d’Hugues Capet, Mathilde de Bourgogne et Guilhem VIII, en 1174, se marie avec Eudoxie, nièce de l’Empereur de Byzance.

 

Une étymologie du lieu mystérieuse

Géographiquement, ce domaine était situé entre la Voie Domitienne, le fleuve du lez et la rivière de la Mosson. Cette donation établit l'acte de naissance de Montpellier.

Nombre d'hypothèses sur l'origine du nom de la ville ont été avancées, y compris un poétique, mais improbable : Mont des jeunes filles.

 

Montpellier, sur ce point, garde son mystère, même si l’hypothèse la plus sérieuse évoque la position stratégique de la colline : le mont du verrou.