Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic PréNatal

Parcours de patiente au CPDPN

Suite à la découverte d’une particularité échographique ou d’une malformation chez le fœtus, le gynécologue-obstétricien ou l’échographiste de la patiente va faire une demande de présentation de dossier à la réunion hebdomadaire du CPDPN, demande signée par la patiente elle-même.

 

Après réception de cette demande par le secrétariat du CPDPN, plusieurs situations sont possibles:

 

1) La patiente est convoquée afin de réaliser une échographie de référence pour confirmer ou infirmer les éléments vus :

- Accueil au RDC de la maternité Arnaud de Villeneuve munie de l’ensemble des prises de sang et échographies réalisés pour la grossesse ainsi que la carte vitale, l’attestation de mutuelle et la carte d’identité.

- Réalisation d’étiquettes à l’accueil de la consultation de gynécologie obstétrique puis accueil aux échographies.

- Lors du premier rendez-vous la sage-femme du CPDPN accueille la patiente afin d’informatiser les données médicales et d’expliquer en quoi va consister la consultation.

- Ensuite, rencontre avec l’interne du CPDPN ainsi que l’échographiste référent qui réalisera l’échographie

- En fonction de la conclusion de cette échographie, une prise en charge pourra être proposée au niveau du centre de diagnostic prénatal (CPDPN), ou sinon retour au circuit de grossesse habituel. 

- En cas de prise en charge par le CPDPN, le dossier sera discuté au cours d’une réunion hebdomadaire du CPDPN (cf 2))

 

 

2) Si le dossier est discuté au cours d’une réunion du CPDPN :

- Lors de cette réunion hebdomadaire, tenue les lundi de 14-16h, sont présents différents intervenants de différentes spécialités : obstétriciens, échographistes référents, généticiens, cytogénéticiens, pédiatres, chirurgiens pédiatres, radio pédiatres, pédopsychiatres, psychologues, sages-femmes, secrétaires et internes du CPDPN

- Les éléments du dossier sont discutés et des examens complémentaires pourront être proposés afin d’approfondir la situation: 

o Echographie de référence: Il s’agit d’une échographie obstétricale réalisée par un des 4 échographistes de référence du CHU de Montpellier, visant à préciser la nature d’une anomalie observée chez le fœtus

o Echographie cardiaque spécialisée : En cas de présence d’une malformation cardiaque, une échographie cardiaque réalisée par un cardiologue pédiatre est proposée directement au CHU de Montpellier ou à l’institut Saint Pierre (Palavas).

o Imagerie fœtale  (IRM fœtal et scanner fœtal) : Selon la malformation mise en évidence, des examens d’imageries spécialisés (Imagerie par résonnance magnétique ou Scanner) sont proposés. Ces examens sont réalisés par des médecins radiologues pédiatres, spécialistes en imagerie fœtale, au sein du service de radiologie pédiatrique du CHU de Montpellier.

o Consultation avec un généticien/conseiller en génétique : Un certain nombre de malformations découvertes pendant la grossesse sont dues à des anomalies des chromosomes ou des gènes. Une consultation avec un généticien ou un conseiller en génétique peut être proposée afin de rechercher des éléments en faveur d’une transmission génétique de pathologie. De plus ce généticien/conseiller en génétique pourra être à même de proposer également la réalisation de recherche chromosomique ou génétique chez le fœtus au cours de la grossesse.

o Réalisation d’un geste invasif (amniocentèse, biopsie de trophoblaste, ponction de sang fœtal) : Suite à la consultation de génétique ou directement selon l’anomalie vue à l’échographie, des prélèvements chez le fœtus par amniocentèse (prélèvement de liquide amniotique autour du fœtus), par biopsie de trophoblaste (prélèvement de cellules au niveau du placenta), ou par ponction de sang fœtal (prise de sang du fœtus) peuvent être proposés. Le but de ces prélèvements étant de rechercher une anomalie chromosomique, génétique, une infection ou une anomalie de fonctionnement d’un organe pouvant expliquer la malformation retrouvée. Ce geste invasif peut être effectué par l’obstétricien référent ou par l’équipe médicale d’obstétrique du CHU de Montpellier. Dans ce cas, un entretien « pré-prélèvement » sera effectué par la sage-femme CPDPN en amont du geste.

o Réalisation de bilans sanguins : Des prises de sang de la patiente et du conjoint pourront être proposées afin de rechercher des signes d’infection ou des particularités au niveau des systèmes de coagulation du sang.

o Consultation avec un spécialiste d’organe : Selon la malformation que présente le fœtus, une consultation avec un neurologue pédiatre, un neurochirurgien pédiatre, un cardiologue pédiatre, un chirurgien pédiatre digestif, un chirurgien pédiatre ORL, un chirurgien pédiatre plasticien, un chirurgien pédiatre orthopédiste, ou un endocrinologue pédiatre sera proposé au CHU de Montpellier. Ce médecin explique les causes de la malformation, les possibilités de prise en charge médicale ou chirurgicale, le pronostic, et le devenir des enfants présentant cette malformation opérée ou non.

o Consultation avec un pédiatre de maternité : Afin de préciser la prise en charge du bébé et de sa malformation à la naissance, une rencontre avec un pédiatre de la maternité permet d’expliquer en détail le circuit que va suivre le bébé. Ces consultations sont effectuées au CHU de Montpellier.

o Accompagnement psychologique : L’équipe du CPDPN est renforcée par la présence de deux psychologues spécifiques au CPDPN et à la maternité, ainsi que par une pédopsychiatre, qui soutiennent les difficultés engendrées par le diagnostic anténatal. Elles accompagnent le couple, la famille et les frères et sœurs. Ces psychologues/pédopsychiatre interviennent dans le cadre de consultations dédiées au sein du CHU de Montpellier.

 

 

- Les conclusions de cette réunion seront rendues à la patiente par un médecin ou par la sage-femme du CPDPN ou encore par l’échographiste ou l’obstétricien habituel.

- Un courrier résumant les décisions de la réunion du CPDPN sera adressé au médecin ayant fait la demande de présentation du dossier, ainsi qu’aux autres correspondants que la patiente désigne. 

 

 

Selon la pathologie que présente le fœtus, le suivi de la grossesse pourra être réalisé dans la maternité d’origine par l’obstétricien référent ou sinon, devra nécessiter un suivi spécialisé par les obstétriciens et les sages-femmes du CPDPN et un accouchement au CHU de Montpellier.

 

A l’occasion de chaque consultation au CHU de Montpellier, il est important d’amener l’ensemble des éléments constituant le dossier médical (bilans sanguins, échographie, carte de groupe sanguin, dossier antérieur).

 

 

 

Enfin, en cas de découverte d’une malformation d’une particulière gravité reconnue comme incurable au moment du diagnostic conduisant à la réalisation d’une interruption médicale de Grossesse (IMG), ou en cas de survenue d’un dèces fœtal (Mort Fœtale In Utero (MFIU)), un examen foetopathologique du fœtus (autopsie) pourra être proposé au couple. Cet examen, effectué par des médecins spécialisés en autopsie fœtale, vise à confirmer les malformations vues à l’échographie pendant la grossesse, à rechercher d’autres malformations non vues, ceci afin d’aboutir au diagnostic précis de la maladie que présentait le bébé. Ceci permettra également de préciser le risque de récidive pour une prochaine grossesse.

Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
[VIDEO] FUTURAPOLIS : l'endroit où il fallait être !
Vidéo : des locaux flambant neufs pour le CRCM !
Quelle prise en charge aux Soins Protégés Pédiatriques
Agenda
Sur le thème "Ecriture et cancer"
Ce 1er congrès réunira des cliniciens et des chercheurs de différents horizons afin d'échanger sur les expériences de chaque CoEN (Centres of Excellence in neurodegeneration)
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents