Votre hôpital

Choisir sa fin de vie

 

Agrandir l'image (format PDF imprimable)

 

Que ce soit avant une éventuelle hospitalisation, ou bien pendant celle-ci, il vous est possible de faire connaître votre volonté sur votre fin de vie et de la faire respecter. La mise en place des directives anticipées par la loi Léonetti du 22 Avril 2005 représente en ce domaine une avancée importante pour les droits du patient. Appréhendez d’éventuelles décisions importantes quant à votre santé et vous garderez un contrôle sur votre fin de vie.

 

Que sont les directives anticipées ?

 

Les directives anticipées sont des instructions écrites que donne par avance une personne pour faire connaître ses désirs quant aux questions relatives à sa fin de vie, pour le cas où elle serait dans l’incapacité d’exprimer sa volonté. Ces documents devront être pris en considération par le corps médical dans les situations où sont envisagés l’arrêt ou la limitation d’un traitement, la prolongation artificielle de la vie.

 

L’intérêt des directives anticipées ?

 

La volonté que vous aurez exprimée à travers ces directives primera sur celle de votre famille ou celle de votre entourage. Ainsi, vous libérez vos proches de la lourde responsabilité de prendre des décisions à votre place. Il s’agit là d’une situation difficile à supporter et à gérer, quand la plupart du temps ils ignorent la volonté qui aurait été la vôtre.

 

Qui peut rédiger des Directives anticipées ?

 

Seules les personnes majeures et conscientes (ayant la capacité d’exprimer leur volonté de manière libre et éclairée) peuvent rédiger des directives anticipées.  Les majeurs protégés (placés sous tutelle ou curatelle) ne sont pas exclus de ce dispositif et peuvent donc rédiger des directives anticipées.


Quelle forme doivent prendre ces directives ?

 

Les directives sont un document écrit, qui doit être daté et signé, dans lequel vous aurez exprimé vos souhaits. Votre identité doit apparaître clairement : nom, prénom, date et lieu de naissance. Comment faire si vous êtes dans l’impossibilité d’établir un tel document mais que vous êtes conscient ? Il vous suffit de demander à deux témoins, dont votre personne de confiance si vous en avez désigné une, de la rédiger pour vous. Ces personnes devront attester qu’il s’agit de l’expression de votre volonté libre et éclairée et joindre cette attestation à la directive.

 

Etes-vous lié par les directives anticipées ?

 

Vous avez évidemment la possibilité de revenir à tout moment sur vos choix et de révoquer ces directives. Elles doivent avoir été établies moins de 3 ans avant l’état d’inconscience et peuvent, à l’issue de ce délai, être renouvelées, par simple décision de confirmation signée sur le document.  Enfin, vous pourrez à tout moment apporter des modifications, partielles ou totales, au document.

 

Les modalités de conservation des directives anticipées

 

Les directives anticipées rédigées à l’occasion ou au cours de votre séjour hospitalier sont conservées dans votre dossier médical. Vous pouvez néanmoins choisir de les conserver vous-même ou de les confier à la personne de confiance, si vous en avez désigné une, à un membre de votre famille ou à un proche.  Dans cette hypothèse, vous devrez communiquer l’identité et les coordonnées de la personne détentrice du document afin qu’elles soient mentionnées dans votre dossier médical.

Vous recherchez
Prendre rendez-vous
Examens
Prises en charge spécifiques
Numéros d'urgence
Samu
Samu
###POMPIERS_IMG_ALT###
Pompiers
Croix Rouge des urgences
Tous les numéros
Localiser

CHU de Montpellier

191 avenue du Doyen Gaston Giraud
34090 Montpellier

Actualités
Le CHU labellisé centre expert RAAC par l’association GRACE
L'unité d'allergologie reconnue "Centre d'excellence"
Une première pierre pour le bâtiment des MIT
Agenda
Lundi 23 avril 2018 Hall Gui de Chauliac de 10h à 14h30
Sur le thème "le travail invisible révélé à l’étudiant. Transmettre la face cachée de la pratique infirmière."
Docuthèque

TEC & ARC hospitaliers TEC & ARC hospitaliers, les essais cliniques même combat ou presque ! > Télécharger pdf - 276Ko

> Tous les documents