Une filière dédiée à la prise en charge de l’ostéoporose


Les équipes médicales et paramédicales de rhumatologie (pôle Os et Articulations) ont développé une filière de soins dédiée à la prise en charge des patients atteints d’ostéoporose ou susceptibles d’être touchés par cette pathologie. Le Dr Paulina SZAFORS est la responsable de cette filière.

 

Si vous souhaitez effectuer un bilan médical de dépistage ou discuter d'un traitement de l'ostéoporose, vous pouvez prendre rendez-vous en consultation auprès du Dr Paulina SZAFORS en appelant son secrétariat au 04 67 33 86 39

 

L’ostéoporose ne touche par uniquement les femmes et ce n’est pas une fatalité.

 

Une maladie silencieuse et qui touche aussi les hommes

L'ostéoporose est une affection diffuse du squelette, caractérisée par une diminution de la densité des os et des perturbations de leur structure. Les os deviennent poreux donc moins solides. Cette fragilité osseuse entraîne un risque accru de fractures.

Cette maladie est souvent silencieuse et c'est fréquemment lors de la première fracture qu'on la détecte. Après 50 ans, et pour les personnes atteintes d'ostéoporose densitométrique, on estime le risque de fracture à 50 % chez la femme et 20 % chez l'homme. La 1ière fracture est souvent annonciatrice d'une cascade fracturaire aux conséquences graves voire invalidantes.

Les fractures les plus fréquentes sont les fractures vertébrales, la fracture du col fémoral et la fracture du poignet.

Le Dr Che, qui a mis en place la structure, combat l'idée reçue que cette pathologie ne touche que les femmes. « La carence hormonale secondaire à la ménopause est une des principales causes de fragilité osseuse. Cependant, d'autres facteurs de risque existent : un antécédent familial de fractures de l'extrémité supérieur du fémur, des antécédents personnels de fractures, les traitements ostéotoxiques, la présence de comorbidités (endocrinopathies, maladies inflammatoires ou tumorales…), des facteurs de risques de chutes ou des chutes à répétition. Si vous avez plus de 50 ans et que vous êtes concernés par plusieurs facteurs de risque, il est important de vous faire dépister » avant la survenue d'une première fracture ostéoporotique.

 

 Le CHRU s'organise et développe une filière dédiée à l'ostéoporose

Cette filière spéciale se fait en hospitalisation de jour ou en consultations. Durant ce temps, l'équipe réalise un bilan biologique et une ostéodensitométrie (examen radiologique sans injection de produit, faiblement irradiant et réalisable rapidement).  Dans le cadre de l'hôpital de jour, les patients bénéficient d'une évaluation kinésithérapique, nutritionnelle, d'un bilan éducatif partagé avec les IDE et d'une consultation prévention des chutes par l'équipe de gérontologie du Pr Blain (pour cette dernière, s'il existe des facteurs de risque de chute).

Plusieurs traitements sont proposés : prise de comprimé ou encore perfusion hebdomadaire. Le traitement s'adapte à la vie du patient, dans tous les cas «  l'objectif est  de diminuer la perte de masse osseuse pour prévenir la survenue d'une fracture ultérieure» explique le Dr Che. Par la suite, un suivi est réalisé par le médecin du CHRU plusieurs fois dans l'année pour vérifier l'efficacité du traitement choisi et anticiper les risques de fracture. Actuellement, environ 135 patients sont pris en charge sur une année.

 

Si vous souhaitez effectuer un bilan médical de dépistage ou discuter d'un traitement de l'ostéoporose, vous pouvez prendre rendez-vous en consultation auprès du Dr Paulina SZAFORS en appelant son secrétariat au 04 67 33 86 39