Informations sur le coronavirus

Published on

Cliquez sur les questions ci-dessous pour voir la réponse

Le CHU a mis en place un centre de dépistage ambulatoire ouvert 7j/7, accessible à pied ou en voiture ("drive") à côté de l'hôpital Saint Eloi et un autre centre de dépistage pédiatrique réservé aux enfants de 0 à 10 ans, situé dans l'enceinte de l'hôpital Arnaud de Villeneuve.

Les dépistages se font sur rendez-vous uniquement, en ligne ou par téléphone et sont priorisés.

 

Même durant la crise sanitaire liée au covid-19, le CHU a toujours assuré la prise en charge des personnes dont le pronostic vital pouvait être engagé ou qui avaient quelque chose de grave en dehors du covid-19, exactement de la même façon qu'avant.

Le mot d'ordre est toujours le même au CHU : SECURITE et QUALITE des soins

Les patients sont invités à respecter scrupuleusement les consignes données sur leur convocation (heure de rendez-vous, circuit, précautions à prendre).

Les parcours sont organisés pour ne pas risquer de transmission infectieuses :

  • Quel que soit l’objet de sa venue, toute personne venant à l’hôpital devra porter un masque, chirurgical de préférence
  • Les patients doivent venir seuls en consultation, sauf nécessité
  • La désinfection des mains est obligatoire
  • Un test COVID est systématiquement effectué pour tous les patients hospitalisés
  • L’interaction avec le personnel administratif est limitée au maximum : distanciation physique (admissions, caisse) et démarches en ligne favorisées (prise de rendez-vous en ligne, paiement en ligne)

 

Le CHU de Montpellier tient à rassurer les patients qui lui font confiance et garde la volonté forte de maintenir toutes les activités urgentes de recours assurées par l’établissement. 

Cependant, certaines déprogrammations sont rendues nécessaires afin de :

  • Libérer des professionnels des blocs opératoires pour renforcer les équipes de soins critiques du CHU
  • Maîtriser le nombre de patients ayant besoin d’une hospitalisation en service de soins critiques après une intervention chirurgicale, afin de garantir l’adéquation de la programmation opératoire avec les capacités d’hospitalisation du CHU.

 

Ainsi, à compter du 12 octobre, le CHU de Montpellier fermera 12 salles de bloc opératoires sur un total de 53 salles installées au CHU, soit 22% de ses capacités.

Il n’est pas nécessaire que les patients prennent contact avec le CHU de Montpellier pour vérifier leur maintien ou l’annulation de leur intervention.
Les patients dont l’intervention est reportée seront contactés directement par le secrétariat médical du service concerné. Dans le cas où les patients ne seront pas recontactés, cela signifie que leur prise en charge au CHU de Montpellier est maintenue. 

Dans ce contexte, la cellule de crise du CHU de Montpellier tient à rappeler à la population l’importance cruciale de respecter les gestes barrières, en tout lieu et à tout moment, seul moyen de prévenir la propagation de l’épidémie, et ainsi de protéger les plus fragiles et de préserver le système hospitalier.

Visite des patients par leurs proches :

Face à l'évolution de la situation épidémique, la politique des visites dans nos établissements est la suivante :
1 visiteur par jour par patient, d’une durée d’une heure
sous réserve du strict respect des gestes barrières

Certains secteurs du CHU sont soumis à des règles spécifiques compte tenu de la fragilité des patients accueillis, notamment :

  • dans les unités de psychiatrie adulte, il est autorisé une visite par patient et par semaine.
  • dans les secteurs prenant en charge des populations fragiles et particulièrement exposées (soins critiques COVID, personnes âgées…), les visites sont possibles toutes les 48h selon l’organisation définie localement par l’équipe médicale.
  • en pédiatrie un parent est autorisé à rester avec son enfant.

 

Aucune exception ne peut être accordée, à aucun titre, à un visiteur présentant des symptômes évocateurs de covid-19

Règles à respecter :

  • Les soignants sont en charge du contrôle du respect des distances et des protocoles.
  • Les accompagnants portent des masques barrières (norme AFNOR) et appliquent les gestes barrières (solution hydro-alcoolique et distanciation physique).

Le non-respect des règles d’hygiène et, plus globalement, du règlement intérieur du CHU aura pour conséquence l’interdiction de visite pour la personne concernée.

 

Les restaurants (service à table) sont fermés mais la partie snack assure la vente de petite restauration à Lapeyronie et Arnaud de Villeneuve (rouverture le 9 novembre de la cafétéria Saint Eloi, de 10h à 14h du lundi au vendredi).

Fréquentation des lieux de cultes : les lieux de cultes des divers sites du CHU antérieurement fermés par décision du Directeur Général sont rouverts au public dans le respect des mesures barrières garanti par les aumôniers responsables des cultes du CHU.

Venue des intervenants extérieurs : 

  • Le principe de l'interdiction de la présence des visiteurs médicaux dans l'établissement est maintenu.
  • En revanche, les professionnels d'entreprises extérieures intervenant dans le cadre d'appel d'offres de dispositifs médicaux ou de protocoles de recherche clinique, pour lesquels leur présence est jugée indispensable, sont autorisés à venir au sein de l'établissement, en respectant les mesures barrières en vigueur.
  • Venue des bénévoles des associations et des cultes : l'intervention des bénévoles des associations est  permise à la condition d'être expressément autorisée par les équipes médicales et au motif exclusif de concourir à la prise en charge des patients.
    Les responsables des associations et des cultes s'engagent à faire respecter les mesures barrières en vigueur par leurs équipes de bénévoles et veilleront à ce que les dispositifs de protection et d'obligation assurantielle soient appliquées.

 

Ces dispositions intégrant le port obligatoire du masque et le respect nécessaire des distanciations sociales au sein de l'établissement sont édictées en vertu des pouvoirs de police administrative du Directeur Général (article L6143-7 du Code de la Santé Publique). Elles sont applicables depuis le 5 juin 2020.
Toute personne ne respectant pas ces dispositions pourra faire l'objet d'une exclusion définitive de l'établissement prononcée par le Directeur Général et notifiée par le service de sécurité du CHU.

En période d'épidémie, les gestes barrières sont des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie. Il faut notamment se laver les mains régulièrement ou les frictionner avec un gel hydro-alcoolique, en respectant les indications et conditions d'application : 
Se frictionner : 
• la paume et le dos des mains,
• les espaces entre les doigts,
• les ongles,
• les poignets.
Puis attendre 30 secondes, le temps que le gel sèche complètement. 

 

Il est également souhaitable de limiter les contacts physiques : ne plus se serrer la main, ni se faire la bise.
 

Les mesures barrières

En faisant un don

Dans le contexte actuel, nombre d'entre vous ont souhaité créer une cagnotte en ligne afin de soutenir les équipes du CHU de Montpellier et nous les en remercions.

Devant la multiplicité des cagnottes et des initiatives, le fonds de dotation du CHU de Montpellier, le "Fonds Guilhem", lance une collecte officielle afin de soutenir ses équipes très mobilisées.

ATTENTION, UNE SEULE CAGNOTTE EXISTE : CELLE DU FONDS GUILHEM.

Si vous souhaitez nous aider et soutenir le personnel du CHU de Montpellier, n'hésitez pas ! 

En devenant mécène, vous bénéficiez des avantages fiscaux liés au mécénat entrant dans le cadre de la loi du 1er août 2003 et prévus à l’article 238 bis du code général des impôts. Ainsi, 66% de votre don est déductible de votre impôt sur les revenus, dans la limite de 20% de votre impôt. L'excédent est reportable sur les 5 exercices suivants.

Ensemble et grâce à votre mobilisation, nous pourrons leur apporter l'aide nécessaire pour gérer le mieux possible cette crise sanitaire.

Consulter le site du Fonds Guilhem pour plus d'information

En envoyant un message via les réseaux sociaux 

Sur les réseaux sociaux du CHU de Montpellier, les hommages affluent pour celles et ceux qui sont en première ligne pour soigner nos patients, mais également à l’attention des personnels administratifs, logistiques, techniques… qui travaillent plus dans l’ombre mais qui mettent tout en œuvre pour faire face à cette crise. Vous êtes déjà nombreux à nous faire part de vos remerciements et de vos encouragements.

Lire l'article