Embryon congelé

                  Lors de votre tentative de Fécondation in Vitro, l’équipe vous a informé de la possibilité de congélation des embryons et vous avez à cet effet signé une autorisation de congélation. Depuis 2011, notre Centre pratique exclusivement la technique de la vitrification («  congélation ultra-rapide »). Cette méthode permet de vous offrir de réelles chances de succès puisque 90% des embryons survivent au processus de réchauffement.       La congélation embryonnaire peut vous être proposée dans deux situations :

  • Congélation des embryons surnuméraires : après le replacement embryonnaire, les embryons restants de bonne qualité et avec une évolution favorable peuvent être congelés. Dans ce cas, il faudra transférer ce ou ces embryons congelés avant toute nouvelle tentative de Fécondation In Vitro.

 

  • Congélation des embryons dans le cadre d’un «  Freeze all  » : dans certaines situations, les conditions ne sont pas réunies pour permettre un replacement embryonnaire frais avec de réelles chances de grossesse (risque d’hyper-stimulation, endomètre de mauvaise qualité, taux de progestérone élevé le jour du déclenchement, multiples échecs antérieurs, etc.). Dans ce cas, le ou les embryons qui auraient été choisis pour le transfert sont congelés et seront replacés de façon différée (1 cycle de repos est nécessaire).

    Le protocole de replacement des embryons congelés est décidé par votre médecin une fois les embryons vitrifiés. Il est moins contraignant que pour une FIV et il n’existe pas de liste d’attente.  

Dès que vous avez les règles qui suivent la ponction, contactez le secrétariat d’AMP clinique 04 67 33 64 81 pour que votre médecin puisse prescrire le protocole de transfert d’embryon congelé. On vous enverra les ordonnances par courrier.

         Il existe 3 types de protocole :

Pour les 3, il faudra joindre les sages-femmes le premier jour des règles aux 04 67 33 64 38. Elles vous donneront la date du premier monitorage : 

  • Le TEC sur cycle spontané : aucun traitement n’est administré. Plusieurs monitorages avec prise de sang et échographie peuvent être nécessaires afin de détecter le moment de l’ovulation naturelle. La sage-femme vous indiquera la date du transfert (cette date est définie de façon précise  en fonction du jour de l’ovulation et du jour de congélation des embryons).

 

  • Le TEC sur cycle artificiel ou THS (traitement hormonal substitutif) : ce protocole prépare l’endomètre sans qu’il y ait besoin d’ovulation. Vous prendrez du Provames 6 mg par jour pendant environ 15 jours. Puis un monitorage (une échographie, sans prise de sang) est prévus afin d’évaluer la qualité de l’endomètre. Si l’endomètre est prêt,  la progestérone est rajoutée au provames afin de maturer  l’endomètre, pendant une durée qui vous sera indiquée par la sage-femme. Elle vous indiquera aussi la date du transfert.

 

  • Le TEC sur cycle stimulé : en l’absence d’ovulation, il peut être nécessaire d’utiliser ce protocole pour induire une ovulation. De petites doses d’hormones FSH injectables, vous seront administrées dans ce cas. Plusieurs monitorages seront souvent nécessaires afin de détecter le moment de l’ovulation