Kinesithérapie

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE

Hôpital Arnaud de Villeneuve

Prise de rendez-vous

Kinésithérapeute 
POURQUIER HELENE 4 67 33 67 33
Secrétariat 04 67 33 64 52

Hôpital Arnaud de Villeneuve
371 avenue du Doyen Gaston Giraud 
34295 MONTPELLIER cedex 5
Tramway : ligne 1 Mosson - Odysseum 
Arrêt " Hôpital Lapeyronie"   

La kinésithérapie a une place prépondérante tout au long du parcours de la femme opérée du cancer du sein, et doit s’inscrire dans une démarche d’amélioration de sa «  Qualité de Vie  ».

Qui est concerné ?

Cette prise en charge s’applique à toute patiente bénéficiant d’une chirurgie de reconstruction plus complexe (oncoplastie par pamectomie, pose d’une prothèse avec expandeur, lambeau du grand dorsal ou du grand droit (T.R.A.M ou D.I.E.P), augmentation mammaire par lipomodelage, etc…).
La patiente bénéficie aussi d’une prise en charge de kinésithérapie,  à la suite d’une chirurgie conservatrice (tumorectomie ou zonectomie en fonction de la largeur de la résection) ou radicale (mastectomie),  avec un simple prélèvement ganglionnaire (selon la technique du ganglion sentinelle) ou un prélèvement plus large (curage axillaire).

Pour une prise en charge optimale, cette rééducation nécessite une coordination pluridisciplinaire 

  • avec le chirurgien. La femme opérée  doit respecter les consignes et les différentes contraintes face à la complexité de certaines chirurgies,
  • en amont les anesthésistes et les infirmiers anesthésistes,
  • la psychologue. Un entretien s’avère parfois nécessaire dans ce contexte anxiogène,
  • les infirmiers. Notamment lors des consultations de suivi postopératoire,
  • un médecin d’un service de Rééducation Fonctionnelle, en cas de nécessité d’orientation pour une pathologie d’épaule avérée, cervicalgies ou paralysie transitoire du grand dentelé par exemple,
  • un médecin angiologue et/ou un kinésithérapeute de  Médecine Interne, en cas d’apparition d’un lymphœdème car sa prise en charge bien spécifique doit être la plus précoce possible,
  • les médecins oncologues (chimiothérapeute et radiothérapeute), car le respect des chambres implantables et une évaluation de l’amplitude de l’épaule avant la radiothérapie sont nécessaires,
  • et bien sûr en association avec les médecins généralistes, les kinésithérapeutes libéraux et les pharmaciens.

Une rééducation  après l’intervention

Dès le lendemain de l’intervention, le rôle du kiné repose en priorité sur le retour légitime de la fonction de l’épaule selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) afin de pouvoir adopter la bonne position pour la radiothérapie.

Le traitement utilise des techniques qui s’appuient de près sur la connaissance de la biomécanique et la physiopathologie de l’épaule (respect des axes physiologiques et voies de passage fonctionnelles pour prévenir les Troubles Musculo Squelettiques (T.M.S) du membre supérieur, qui sont essentiellement la pathologie de la coiffe des rotateurs et/ou celle de la capsulite avec des conséquences supplémentaires qu’il est inadmissible d’accepter dans ce contexte).

Cette rééducation et celles des complications cicatricielles et lymphatiques précoces – comme les lymphorrhées, lymphocèles et cordes lymphatiques ou Axillary Web Syndrome (A.W.S) – sont intriquées et participent à la prévention du Lymphœdème du Membre Supérieur(LMS).

Les conseils d'hygiène de vie en prévention d'un lymphœdème

Un lymphœdème est un gonflement d'une partie plus ou moins importante du corps à la suite d'une accumulation de liquide lymphatique dans les  tissus conjonctifs. Il apparaît habituellement dans des parties du corps où des ganglions lymphatiques ont été enlevés ou endommagés par le traitement d’un cancer.

Les conseils d'hygiène de vie  sont  adaptés à chaque patiente qui est encouragée à suivre certaines précautions et adaptations personnelles à vie (soutien-gorge adapté, type de prothèse externe, maillot de bain…).   Par la suite, en fonction de ses antécédents, la patiente sera invitée à reprendre ou à entreprendre une activité physique adaptée.

Une sélection de 10 exercices, ainsi que des conseils pratiques concernant les positions de contrainte pour l'épaule seront donnés.

Kinésithérapie et Cancer du Sein

Le rôle de la kinésithérapie lors de la prise en charge des patientes opérées du cancer du sein fait partie des recommandations de l'HAS. Cette prise en charge KINE permet et participe

  • au retour à la fonction du membre supérieur (prévention précoce des raideurs d'épaule).
  • au contrôle des complications lymphatiques et cicatricielles précoces.
  • à la prévention du Lymphoedème du Membre Supérieur (LMS).  Le KINE doit connaître la maladie (le cancer) et ses traitements avec leurs effets iatrogènes : biomécaniques, vasculaires et fonctionnels.

Kinesitherapie post-curage axillaire et chirurgie du sein

Objectif des séances de kinésithérapie

Eviter l'apparition d'une raideur de l'épaule grâce à une mobilisation précoce de celle-ci car, à ce stade, la mobilisation prévient :

  • La non-adhérence des cicatrices (le "massage" de la cicatrice ne débute qu'à 21 jours de l'intervention)
  • L'apparition d'une algodystrophie d'épaule (raideur d'épaule ou capsulite), - L'apparition de "cordes" sous-axillaires et élimine ainsi les éléments prédisposant au  Lymphœdème.
  • Prévenir les conséquences du  déséquilibre rachidien (au niveau dorsal surtout en cas de mastectomie).
  • Conserver la mobilité du Rachis Cervical en vue des éventuelles séances de Radiothérapie (position/table).
  • Eviter la lymphostase sur la paroi thoracique.

Indications

EPAULE

  • Retrouver rapidement au moins 150° d'élévation  par la voie de passage antérieure de SOHIER en privilégiant les exercices posturaux afin d'éviter tout risque de LYMPHOCELES.
  • Conserver l'amplitude de  la Rotation Externe (RE1) coude au corps puis celle de la voie de passage postéro-latérale de SOHIER (bras en chandelier).

RACHIS CERVICO-DORSAL

  • Levées de tensions musculaires éventuelles (trapèzes, fixateurs d'omoplates, …) - Veiller au port de la prothèse mammaire externe (lutte contre le déséquilibre rachidien)

PAROI THORACIQUE

  • PDDE (Pressions Digitales Doigts Ecartés) contre la stase lymphatique
  • Veiller à l'hydratation de la paroi et de la cicatrice. L'application de produits doit tenir compte des contre-indications possibles pour les éventuelles  séances de radiothérapie.

Contre-indications

La pratique du Drainage Lymphatique Manuel (D.L.M) sur le bras du côté opéré n'a sa place qu'en cas de LYMPHODEME installé. Réalisé trop tôt le D.L.M du bras surcharge le creux axillaire. Les techniques suivantes sur le bras du côté opéré sont à éviter

  • l'électrothérapie pour son risque de brûlure
  • la pressothérapie pour son risque de surcharge du creux axillaire,
  • la poulithérapie qui oblige à un travail articulaire suivant des axes fixes,
  • la vacuothérapie sur le bras (endermologie : LPG, cellu M6).  Cette technique peut seulement être réservée éventuellement beaucoup plus tard pour des cicatrices très adhérentes.

Conseils d'hygiène de vie

en prévention d'un lymphoedème ont été donnés à la patiente (délivrance d'un LIVRET + CARTE à insérer dans le portefeuille).

Exercices

en prévention de raideur d'épaule ont été expliqués ainsi que les exercices contre-indiqués (délivrance d'une fiche).

10 exercices de kinésithérapie post-chirurgie mammaire