Paroles de femmes

Paroles de femmes

Poème sur le dépistage et l'espoir

Un cri ou Nécessité impérieuse du dépistage

Qui s'en serait douté ? Pensée bien loin de moi Pas concernée, ma foi, Tranquille sans ouïe… MAIS cancer révélé Au plus profond enfoui Mon corps tu m'as trahi ! Que n'ai-je écouté Les conseils répandus Non, moi, pas concernée, Trop jeune, que diable ! Toujours me suis voulue Femme invulnérable… Mon corps tu m'as trahi ! Aujourd'hui, confirmé Là, insoupçonnable À peine palpable Me voilà paniquée L'idée me fait bondir Mon corps de réagir ! Sans bruit, il m'a trahie ! Vite docteur, pourvu Qu' il ne soit pas trop tard… Attaquons-le sans fard Ne ferait plus l'autruche Donnez-moi le courage De me battre avec rage Je veux l'anéantir ! Guérir pour mes enfants  Qu' eux ne soient pas perdants Eviter la dérive Ressouder la famille Leur insuffler l'espoir Deviendra mon devoir Seule idée, me guérir ! Désormais où j'irai Toujours répéterai : Ecouter prévention Source de guérison Prenez votre temps Montrez-vous confiants Armez-vous, battez-vous, N'est-elle pas belle la vie ?

Anne, une patiente, Le 15 janvier 2015