PRESERVATION DE LA FERTILITE

Programme de préservation de la fertilité féminine au CHU de Montpellier 2 ans après

Récemment l’unité de cancérologie de la femme d’Arnaud de Villeneuve a publié ces résultats en terme de préservation de la fertilité.

En effet de plus en plus de femmes sont touchées par des cancers à des âges jeunes et elles n’ont pas encore accompli l’ensemble de leur désir de fertilité. Nous avons rapporté notre expérience dans la mise en place d’une unité d’oncofertilité. Cette unité pluridisciplinaire regroupe des chirurgiens gynécologues, des spécialistes de la fertilité, des oncologues et des radiothérapeutes. Dans cette première phase  71 patientes ont été adressées en consultation de préservation de la fertilité. 42 patientes (59,1%) étaient éligibles pour la préservation de la fertilité. 22 patientes (31%) se sont vues proposer une congélation d’ovocytes matures, 8 patientes (11,3%) une cryoconservation de tissu ovarien, 7 patientes (9,9%) des injections d’analogues de la GnRH, 3 patientes (4,2%) une transposition ovarienne et seulement 2 patientes (2,8%) une congélation embryonnaire. La préservation de la fertilité doit être intégrée dans le  programme de soins du cancer, menée par une équipe pluridisciplinaire. Il est essentiel d'améliorer la diffusion de l'information auprès des patientes mais aussi des oncologues impliqués dans la prise en charge de ces patientes. Il est primordial pour toute femme atteinte d'un cancer de pouvoir s’adresser à un gynécologue spécialisé pour discuter de la préservation de sa fertilité.

[Oncofertility program at the Montpellier university hospital 2 years after.]

Cayrac M, Rafii A, Vincens C, Brunet C, Monforte M, Vintejoux E, Loup V, Hamamah S, Ferrieres A,Rathat G, Dechaud H, Hedon B, Bringer-Deutsch S. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2014 Sep 4.