Donner pour la vie

Le don est un geste généreux, d’humanité.
A l'hôpital, vous pouvez faire différents dons (don de sang, d'organes, de tissus, de moelle osseuse, de gamettes, ou de lait).

Du Don à la greffe : une chaîne de vie

La greffe est l’ultime thérapeutique proposée aux malades en insuffisance terminale d’organes et inscrits en liste nationale d’attente. Mais elle n’existerait pas sans donneur. Le don d’organes et de tissus en vue d’une greffe est un geste d’infinie générosité, d’humanité.

Le CHU de Montpellier est impliqué fortement dans cette activité, au niveau local, régional et national participant ainsi à un enjeu majeur de santé publique.

En France, plus de 20 000 patients ont besoin d’une greffe d’organes chaque année.

Malheureusement, moins d'1 patient sur 3 pourra en bénéficier, chaque année environ 400 patients décèdent, faute de n’avoir pu bénéficier de ce don. Sur l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon, 272 greffes d’organes ont été effectuées en 2016, 485 patients restaient inscrits sur liste au 31 décembre de cette année.

Qui peut donner ?

Toute personne décédée au CHU est donneuse potentielle de tissus et en particulier de cornées permettant à des patients de recouvrer la vue. 

Toute personne en état de mort encéphalique (appelée aussi mort cérébrale) peut être donneuse potentielle d’organes et de tissus.  La mort encéphalique, c’est à dire la destruction irréversible du cerveau, est une situation exceptionnelle et représente moins de 1% des décès hospitaliers.

C’est la seule situation clinique actuellement au CHU qui permet un don d’organes en vue d’une greffe.

L'arrêt irréversible des fonctions cérébrales entraîne progressivement et de manière inexorable la cessation des fonctions des différents organes alors que l’activité du cœur et la respiration sont maintenues artificiellement.

Dans certaines conditions bien spécifiques, la question du don pour la transplantation rénale et hépatique peut se poser chez certains patients hospitalisés en réanimation dont le décès survient après arrêt circulatoire.

Enfin, on peut donner de son vivant son rein ou une partie de son foie à un parent ou à une personne proche.

Comment donner ?

La loi de Bioéthique amendée en 1994, révisée en 2004 et 2011, présume du consentement du défunt à être donneur excepté s’il a exprimé son refus de son vivant : nous sommes tous donneurs potentiels exceptés ceux qui ont dit non.

L’expression de l’opposition et ses modalités renforcent le consentement présumé dans le décret du 11 août 2016. L’expression du refus peut se faire :

  • En s’inscrivant sur le registre national des refus auprès de l’Agence de la biomédecine,
  • En l’écrivant sur un papier libre daté, signé et identifié. Ce document sera confié à un proche,
  • En exprimant son opposition auprès de ses proches.

Après avoir été informé sur la question du don, il est donc crucial de faire connaître sa position auprès de ses proches.
En effet, après le constat du décès, les professionnels de santé, en partenariat avec la Coordination des Prélèvements d'organes du Don et de Prélèvements, ont la mission de recueillir l'expression d'une éventuelle opposition auprès des proches, auprès de la famille.

Si on est opposé au donl’exprimer auprès de ses proches et s’inscrire au Registre National des Refus
Si on est en faveur du don, il est nécessaire de l’exprimer auprès de ses proches et éventuellement s’engager en portant la carte de donneur.

Quelques mots sur le don

Le don d’organes et de tissus est anonyme et gratuit.

Cette activité est réglementée et encadrée par les lois de Bioéthique. Ne seront prélevés que les organes et les tissus qui pourront être greffés.

L’Agence de la Biomédecine, en relation avec le Département de la Coordination Hospitalière du Don et Prélèvements et les équipes de greffe, a la mission de rechercher les receveurs compatibles, de répartir et d’attribuer les greffons selon les règles publiées au Journal Officiel.

Le Département de la Coordination Hospitalière du Don et de Prélèvements accompagne le donneur et ses proches du début jusqu’à la fin de la prise en charge. Elle est disponible, et assure un suivi et un soutien psychologique aux proches du donneur.

Le prélèvement multi-organes et tissus est un acte chirurgical effectué au bloc opératoire par du personnel qualifié comme une intervention programmée.

C’est l’étape initiale de la greffe.

Le Département de la Coordination Hospitalière du Don et de Prélèvements est garante du respect du corps du défunt; celui-ci est rendu aux proches selon leurs souhaits.

Parlez-en avec vos amis, proches et familles, renseignez-vous auprès de professionnels ou d'associations et faites connaître votre position

Contacts

Certains patients atteints de leucémies ou de certaines maladies génétiques peuvent être sauvés grâce à une greffe de moelle osseuse, organe responsable de la fabrication des cellules du sang. Tout le monde peut devenir volontaire au don et décider de donner une chance supplémentaire à un malade de guérir.

Mais il faut impérativement respecter les conditions suivantes :

  • être en parfaite santé,
  • avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l’inscription,
  • accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang.

Les étapes jusqu’à l’inscription :

Etape 1 : Réflexion

Je m’informe sur le rôle de donneur de moelle osseuse.
Avant de m’inscrire comme volontaire au don, je prends le temps de m’informer et de réfléchir à mon engagement.

Etape 2 : Inscription

Je fais ma demande d’inscription sur le registre des volontaires. Je demande à m’inscrire en remplissant un formulaire d’inscription sur Internet, sur papier ou par téléphone.

Etape 3 : Entretien médical

Je vais au rendez-vous médical. Le centre d’accueil le plus proche de mon domicile me contacte. Un entretien médical et une prise de sang sont réalisés. Je réponds avec franchise aux questions du médecin sur mon état de santé récent et passé et sur ma vie personnelle, afin d’évaluer les éventuels risques pour le malade et pour moi-même. À partir de mon échantillon de sang, des examens biologiques sont réalisés pour connaître mon typage HLA. Ce typage permet de déterminer les caractéristiques de ma moelle osseuse afin de pouvoir les comparer à celles des malades qui ont besoin d’une greffe.

Etape 4 : Validation

Je suis inscrit et je m’engage. Si aucune contre-indication ne l’empêche, mon inscription sur le Registre France Greffe de Moelle est validée. À tout moment, je peux renoncer à mon engagement sans aucune justification.

Etape 5 : Disponibilité

Je reste joignable. Je n’ai plus rien à faire ! Je me tiens disponible en cas de comptabilité trouvée avec un malade. Cela peut arriver plus ou moins rapidement ou ne jamais se produire. Je pense à modifier mes coordonnées en cas de changement.

www.dondemoelleosseuse.fr​​​​​​​

Contact

Aidez des couples à devenir parents.

Le donneur de spermatozoïdes ou la donneuse d’ovocytes doivent être père ou mère d’au moins un enfant. S’ils vivent en couple, l’accord de l’autre membre du couple est requis. Le don est gratuit, secret et anonyme. L’âge limite est de 36 ans pour les donneuses et 45 ans pour les donneurs. De nouveaux dons sont toujours nécessaires.

 

Contact

Les produits sanguins utilisés en transfusion dans les établissements de soins (globules rouges, plaquettes et plasma) sont issus de prélèvements pratiqués par l’Etablissement Français du Sang sur des donneurs volontaires bénévoles : le don de sang n’est pas rémunéré dans notre pays.

Le CHU de Montpellier est approvisionné par l’Etablissement Français du Sang, opérateur transfusionnel unique en France. Depuis plusieurs années le nombre de donneurs diminue mais surtout les besoins sont en constante augmentation. Ces dons sont généralement à peine suffisants pour assurer l’autonomie transfusionnelle de notre pays.

Le cordon ombilical contient des cellules souches qui peuvent être utilisées pour greffer des patients atteints de maladies graves (leucémies, lymphomes, aplasies médullaires,...).

Le prélèvement de ces cellules est réalisé en salle de naissances après l’accouchement, il est indolore et sans risque. Le don est anonyme et gratuit. Sages-femmes et obstétriciens peuvent répondre à vos questions concernant ce don tout au long de votre grossesse.

Contact

Le lait maternel possède des qualités particulières, irremplaçables, bénéfiques pour tous les nouveau-nés.

Qu’est-ce-que le lactarium ?

  • Le lactarium de Montpellier est une banque de lait maternel et un centre de conseils et de soutien à l’allaitement maternel. Il est situé à l’hôpital Arnaud de Villeneuve du CHU de Montpellier.
  • L’équipe du lactarium de Montpellier est placée sous la responsabilité d’un médecin. Elle se compose d’un pédiatre, d’un cadre de santé, de puéricultrices et d’auxiliaires de puériculture et d’une consultante en lactation certifiée IBCLC.
  • Ses missions sont de promouvoir le don de lait, conseiller les mères, collecter, contrôler, pasteuriser et stocker le lait, assurer sa tracabilité et sa distribution dans les services de néonatalogie.

Le lactarium au service du nouveau-né

Le lait collecté est essentiel pour certains nouveau-nés ; Il est délivré sur prescription médicale pour :

  • Les bébés prématurés
  • Les bébés fragiles (troubles digestifs graves, allergies, pathologies rénales,...)

Ce qu’il faut savoir sur le don de lait

  • Pour faire don de votre lait, il vous suffit d’être maman allaitante et de disposer d’un congélateur pour le stocker chaque jour en attendant le passage du lactarium,
  • Vous pouvez faire don de votre lait quel que soit l’âge de votre enfant,
  • Un entretien médical permettra de vérifier votre compatibilité au don et une prise de sang est nécessaire pour les contrôles sérologiques obligatoires (Hépatites b et C, virus, HIV 1 et 2, virus HTLV 1 et 2).

Le chemin du lait

La collecte

Le lait provient :

  • Des mères recueillant leur lait pour leur propre enfant hospitalisé (bébé prématuré) : don personnalisé,
  • Des mères donneuses recueillant leur surplus de lait pour d’autres bébés fragiles ou prématurés : don anonyme.
  • Le lactarium se déplace au domicile des donneuses dans les 14 départements suivants : Pyrénées Orientales, Aude, Aveyron, Lozère, Hérault, Gard, Vaucluse , Ardèche, Drôme, Bouches du Rhône, Var, Alpes Maritimes, Alpes de haute Provence, Hautes Alpes. Il est le seul à couvrir le vaste secteur du sud de la France.

Le conditionnement

  • Le lait recueilli est stocké dans les flacons stériles fournis par le lactarium, datés et identifiés avec le nom de la donneuse.

Les contrôles

  • Des contrôles bactériologiques sont effectués par le lactarium afin de veiller à la qualité du lait collecté, conformément à la réglementation.

La pasteurisation

  • Le lait est pasteurisé afin d’en garantir toute la sécurité, puis il est congelé.

La distribution

  • Le lactarium de Montpellier distribue le lait pasteurisé sur prescription médicale dans les centres de néonatalogie pour les nouveau-nés prématurés ou fragiles et éventuellement au domicile des enfants présentant des pathologies particulières.

 Ouverture au public : du lundi au vendredi de 9h à 16h

Adresse :
Hôpital Arnaud de Villeneuve
191 avenue du doyen Gaston Giraud
34295 Montpellier cedex 5
http://www.chu-montpellier.fr/fr/patients-et-visiteurs/donner-pour-la-vie/lactarium

Contact

Les tissus sont issus de dons anonymes et gratuits. Ils permettent de sauver des vies (artères, valves cardiaques, peau mince), de retrouver la vue (cornées, membranes amniotiques) ou d’aider en chirurgie orthopédique et des cancers (têtes fémorales, os massifs). Le don est soumis aux mêmes règles et obligations légales que le don d’organe.

Vous pouvez vous positionner en faveur ou contre le don de tissus en le faisant savoir à vos proches. La Banque de tissus est la structure autorisée qui contrôle, conserve et délivre les tissus validés aux chirurgiens.

Contact

Don pour la recherche, de votre vivant :

Demande de consentement des personnes concernées par un prélèvement dans le cadre des soins reçus au CHU de Montpellier.

Avoir avoir réalisé les examens de biologie qui vous ont été prescrits ou analysé tout prélèvement effectué au cours de l'intervention opératoire établie avec votre médecin, les laboratoires du Centre de Ressources Biologiques du CHU de Montpellier (CRB) pourront, avec votre accord uniquement, utiliser le reliquat de vos prélèvements, rendus anonymes, pour :

  • Des protocoles de recherche validés par un Comité scientifique,
  • La contrôles de qualité des examens biologiques,
  • La mise au point ou le contrôle de dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV).

Pour cela, un consentement vous sera proposé par votre médecin à qui vous pouvez poser toute question utile sur cette démarche.

Conformément aux dispositions de l'alinéa 2 de l'article L.1211-1 du Code de la Santé Publique, vous pouvez librement vous y opposer auprès de la personne en charge du prélèvement, de votre médecin traitant ou du CRB du CHU de Montpellier.

Votre choix, quel qu’il soit, ne porte aucunement préjudice à la qualité des soins qui vous sont prodigués.

Contact

Le don du corps à la science relève de la Faculté de Médecine.

Pour réaliser les démarches de don, vous pouvez téléphoner ou écrire à la Faculté :

Faculté de médecine
Laboratoire d'Anatomie et du Centre des Dons du Corps
2 rue de l'Ecole de Médecine - CS 59001
34060 Montpellier cedex 2
tél. : 04 34 43 35 72 de 8h30 à 16h30 hors mercredis, jours fériés, week-ends et fermetures de l’établissement
www.medecine.edu.umontpellier.fr
En dehors de ces horaires le don de corps est pris en charge par le centre funéraire de Grammont : 04 67 22 83 83