Innovation

[Médecine nucléaire] Le CHU de Montpellier s’équipe de deux nouvelles gamma-caméras dernière génération

Avec environ 15 000 actes de scintigraphie par an, il était indispensables de se doter de ces 2 gamma-caméras de dernière génération, qui permettent une prise en charge optimale des patients.

Publié le

Service : Médecine Nucléaire

Après avoir bénéficié de l'installation de la première gamma-caméra de la région couplée à un scanner à rayons X (SPECT-CT) en 2004, le département de médecine nucléaire du CHU de Montpellier vient d'acquérir deux nouvelles gamma-caméras SPECT-CT de toute dernière génération, dont une équipée de détecteurs grands-champs à semi-conducteurs.

Cette technologie révolutionne les classiques détecteurs à scintillation utilisés habituellement et qui restaient inchangés dans leur principe depuis leur mise au point par Hal Anger à Berkeley en 1957… Cette technologie CZT assure un gain notable en sensibilité de détection, permettant d'administrer encore moins de radioactivité aux patients, de réduire les durées d'examens ou d'étendre les zones anatomiques explorées dans le même examen. La résolution au contact de ces nouveaux détecteurs est deux fois meilleure que celle des détecteurs classiques, permettant la détection plus précoce et de plus petites lésions en pédiatrie, ou sur certaines régions anatomiques.

Enfin, les scanners de dernière génération qui accompagnent ces gamma-caméras améliorent non seulement le signal recueilli, mais permettent de plus un diagnostic d'imagerie multimodal, fonctionnel et anatomique, optimisant la valeur diagnostique des examens scintigraphiques.

Tout cela est désormais à la disposition de tous, médecins et patients, pour une prise en charge rapide et optimisée de très nombreuses pathologiques qui couvrent tous les champs de la médecine du XXI° siècle.

Près de 15 000 actes scintigraphiques réalisés l'an dernier (une soixantaine par jour) sur 6 équipements lourds (2 PET-CT, 3 SPECT-CT, 1 SPECT) et un appareil d'ostéodensitométrie.

 

Le 29 juin 2020, M. Le Ludec, Directeur Général, et M. Bérard, Directeur Général Adjoint, sont allés à la rencontre du Pr Mariano-Goulart, Coordonnateur du Département d'Imagerie Nucléaire.