Informations sur le coronavirus

Publié le

Cliquez sur les questions ci-dessous pour voir la réponse

Toutes les mesures de précaution sont mises en oeuvre pour garantir la sécurité des patients.

L’ensemble des activités "sans perte de chance pour le patient" sont progressivement reprogrammées, pour l’ensemble de l’établissement.

Si le secrétariat ne vous a pas contacté pour une reprogrammation, cela signifie que votre consultation/examen/intervention est maintenue, car il est important médicalement de ne pas la reporter. Dans ce cas, merci de vous rendre dans le service indiqué sur votre courrier de confirmation de rendez-vous.
Ce n’est pas nécessaire d’appeler le CHU pour vérifier.

 

Les patients sont invités à respecter scrupuleusement les consignes données sur leur convocation (heure de rendez-vous, circuit, précautions à prendre).

Le parcours administratif est organisé pour limiter au maximum l’interaction avec le personnel administratif : distanciation physique (admissions, caisse) et démarches en ligne favorisées (prise de rendez-vous en ligne, paiement en ligne). 

Quel que soit l’objet de sa venue, tout patient venant à l’hôpital devra porter un masque, chirurgical de préférence, ou à défaut un masque grand public (norme AFNOR).

La présence des accompagnants est limitée aux patients le nécessitant (dans la limite d’un accompagnant par patient le cas échéant)

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

Pour en savoir plus : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Les informations concernant l'évolution de l'épidémie sont actualisées régulièrement sur internet :

Site de l'ARS (pour la région)

En période d'épidémie, les gestes barrières sont des réflexes incontournables à adopter pour se protéger de la maladie. Il faut notamment se laver les mains régulièrement ou les frictionner avec un gel hydro-alcoolique, en respectant les indications et conditions d'application : 
Se frictionner : 
• la paume et le dos des mains,
• les espaces entre les doigts,
• les ongles,
• les poignets.
Puis attendre 30 secondes, le temps que le gel sèche complètement. 

 

Il est également souhaitable de limiter les contacts physiques : ne plus se serrer la main, ni se faire la bise.
 

Les mesures barrières

Pour toute information sur le coronavirus, appelez le 0800 130 000, numéro vert national accessible 7j/7, 24h24.

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer, appelez le 15 et ne vous rendez pas directement aux urgences de l’hôpital.

Réponse du Professeur Patrice TAOUREL, Président de la Commission Médicale d’Etablissement :

PT : « Au CHU, aujourd'hui, un certain nombre de personnes arrivent aux Urgences avec une suspicion de COVID. On les prend en charge, certes, à condition qu'elles aient un tableau clinique qui le justifie.
Une petite toux, c'est injustifié par exemple.
En revanche, les personnes dont le pronostic vital pourrait être engagé et qui ont quelque chose de grave en dehors du COVID continuent à être prises en charge au CHU exactement de la même façon qu'avant.
Quelques exemples :

  • Suspicion d'infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, ventre chirurgical... tous ces patients seront pris en charge de la même façon qu'avant. Parce que ce sont des urgences à la journée près, à l'heure près.
  • Le patient qui a besoin d'une chirurgie oncologique rapide, on se donne les moyens de la faire.
  • Le patient qui a besoin d'une greffe de moelle osseuse aura sa greffe.
  • Le patient qui a besoin d'une chimiothérapie, nous ne prendrons pas de retard. »
       

Que dire aux médecins qui ont reporté leurs consultations ou certaines interventions ?

PT : « Ils ont fait un acte citoyen. Ils permettent de libérer des forces indispensables pour la prise en charge des patients COVID, pour les Urgences, les services de Médecine, les Réanimations et les Soins intensifs, qu'on est en train d'armer de façon plus large. Un très grand Merci à eux. »

Les visites sont interdites jusqu’à nouvel ordre.


Certaines exceptions demeurent toutefois : 

  • En pédiatrie et en néonatalogie : présence limitée aux parents des enfants hospitalisés (un seul parent à la fois)
  • En maternité : présence du conjoint de la parturiente autorisée seulement en salle de naissance
  • Pour les urgences, les soins palliatifs, les consultations : présence d’un seul accompagnant autorisée lorsque cela est nécessaire à l’accompagnement du patient

 

En complément, les services auront la possibilité de déroger dans le cadre du bien-être du patient : fin de vie, séjour long, annonce d’un diagnostic, cultes (salariés), bénévolat, psychiatrie / juge des lois, pédiatrie…

Règles à respecter :

  • Le nom de chaque visiteur devra être donné à l'entrée
  • Les visites seront accordées en chambre individuelle seulement, limitée à 1h et à 1 ou 2 visiteurs.
  • Le questionnaire dépistage COVID est remis au visiteur afin de s’assurer qu’il n’est pas suspect de COVID avant toute visite.   
  • Les soignants sont en charge du contrôle du respect des distances et des protocoles.
  • Les accompagnants portent des masques barrières (norme AFNOR) et appliquent les gestes barrières (solution hydro-alcoolique  et distanciation).

 

Il est précisé, enfin, qu’aucune exception ne peut être accordée, à aucun titre, à un visiteur présentant des symptômes évocateurs de Covid-19. 

  • Le CHU de Montpellier demande aux professionnels de reporter leur venue à l'hôpital (représentants, visiteurs médicaux…)
  •  Les restaurants (service à table) sont fermés mais la partie snack assure la vente de petite restauration à Arnaud de Villeneuve et Saint Eloi.
  • La salle des cultes située à Lapeyronie et la chapelle située à Arnaud de Villeneuve est fermée jusqu’à nouvel ordre ; la chapelle située à Saint-Eloi reste ouverte du lundi au vendredi de 14h 16h à tous les cultes. Son usage est soumis au strict respect des gestes barrières et mesures de distanciation sociale.  

     

En respectant les consignes de confinement

Rester chez soi, c'est contribuer à limiter la propagation du virus donc respecter le travail des soignants.

En faisant un don

Dans le contexte actuel, nombre d'entre vous ont souhaité créer une cagnotte en ligne afin de soutenir les équipes du CHU de Montpellier et nous les en remercions.

Devant la multiplicité des cagnottes et des initiatives, le fonds de dotation du CHU de Montpellier, le "Fonds Guilhem", lance une collecte officielle afin de soutenir ses équipes très mobilisées.

ATTENTION, UNE SEULE CAGNOTTE EXISTE : CELLE DU FONDS GUILHEM.

Si vous souhaitez nous aider et soutenir le personnel du CHU de Montpellier, n'hésitez pas ! 

En devenant mécène, vous bénéficiez des avantages fiscaux liés au mécénat entrant dans le cadre de la loi du 1er août 2003 et prévus à l’article 238 bis du code général des impôts. Ainsi, 66% de votre don est déductible de votre impôt sur les revenus, dans la limite de 20% de votre impôt. L'excédent est reportable sur les 5 exercices suivants.

Ensemble et grâce à votre mobilisation, nous pourrons leur apporter l'aide nécessaire pour gérer le mieux possible cette crise sanitaire.

Consulter le site du Fonds Guilhem pour plus d'information

En envoyant un message via les réseaux sociaux 

Sur les réseaux sociaux du CHU de Montpellier, les hommages affluent pour celles et ceux qui sont en première ligne pour soigner nos patients, mais également à l’attention des personnels administratifs, logistiques, techniques… qui travaillent plus dans l’ombre mais qui mettent tout en œuvre pour faire face à cette crise. Vous êtes déjà nombreux à nous faire part de vos remerciements et de vos encouragements.

Lire l'article

 

A l’attention des patients impliqués dans une étude clinique au CHU de Montpellier :

Dans le contexte actuel, le CHU est largement mobilisé dans la lutte contre le Coronavirus. Des prises en charge cliniques non urgentes ont été reportées et des études cliniques en cours ont  été suspendues temporairement. La décision de suspension appartient au médecin investigateur de l’étude concernée, en lien avec le promoteur.

Merci de ne pas vous déplacer pour une consultation déjà planifiée sans avoir eu confirmation de son maintien.

En cas de doute, vous pouvez adresser vos questions au médecin qui vous suit ou à l’équipe de recherche du service concerné. Votre médecin investigateur vous informera de l’état d’avancement et /ou de reprise de l’étude qui peut vous concerner.

Merci pour votre compréhension.