Infos utiles

L’IVG est prise en charge à 100 % pour toutes les femmes mineures ou majeures, y compris, depuis avril 2016, les examens qui sont indispensables à sa réalisation. La sécurité sociale prend en charge 100% de l’IVG ce qui implique aucune avance des frais sauf si la patiente ne possède pas de sécurité sociale.  Dans ce cas-là il s’agit des forfaits pour IVG médicamenteuses, et chirurgicales (en fonction du type d’anesthésie et du temps passé en hospitalisation). En cas d’absence de couverture sociale une assistante sociale peut vous accompagner dans les démarches nécessaires à la prise en charge de l’IVG.

Lieux (accès gratuit)

Centre de PMI Ovalie (grand M de Montpellier) :  191, rue Louis Aragon 34000 MONTPELLIER 04 99 51 34 00

Centre de PMI de la Paillade : 04 99 74 30 10

Maison médicale Paul Valery (accès gratuit aux mineures) : 271 Allée du bon accueil 34090 MONTPELLIER 04 67 52 02 76 

Mouvement français pour le planning familial : 48 Boulevard Rabelais 34000 Montpellier Lundi et Mercredi de 10h à 17h Mardi de 10h à 16h Jeudi et Vendredi de 10h à 14h 04 67 64 62 19

Espace santé de Lunel : 04 67 87 71 90

Téléphone

Numéro vert sexualité, contraception, IVG : 0800 08 11 11 

Vous avez des questions sur la contraception, la sexualité ou sur l’interruption volontaires de grossesse ?  Le numéro vert 0800 08 11 11, gratuit et accessible en métropole et dans les DOM, est disponible pour répondre à toutes vos questions sur les sexualités, la contraception et l’IVG. Il est ouvert le lundi de 9h à 22h et du mardi au samedi de 9h à 20h.

En dehors de ces plages horaires, les sites d’information dont IVG.GOUV.FR sont disponibles et rappellent les démarches d’urgence à effectuer en cas de rapports sexuels non protégés. Ce sont des professionnels qui vous répondront. Ils disposent d’informations sur les coordonnées des établissements de santé pratiquant les IVG, leurs disponibilités et les méthodes pratiquées par ces centres.

Sites internet

Mise en garde sur les faux sites : Attention Désinformation ! Certains sites sur internet ont pour but de vous culpabiliser ou de vous effrayer si vous avez pris la décision d’avorter, ou si vous vous posez des questions au sujet de l’IVG.

Comment repérer les sites qui vous manipulent ?

Les sites affichent souvent une neutralité apparente, mais une analyse de l’iconographie (nombreux visages de femmes inquiètes, voire déprimées) et du champ lexical de la page d’accueil donne une indication sur la position de ses rédacteurs en matière d’IVG. Les termes sont anxiogènes et insistent uniquement sur «  les risques  » liés à l’IVG et «  le syndrome post-abortif  ». Les informations destinées à aider les femmes se trouvant dans ce genre de situation, comme les coordonnées de centres, ne sont pas renseignées. 

Dans ces cas-là MEFIANCE, vous êtes sur un site anti-IVG ! Il a été récemment décidé que les sites diffusant des informations biaisées, voire fausses (chiffres, conséquences sans fondement scientifique fiable), concernant l’IVG, dans le seul but de dissuader les femmes d’avorter (au profit de l’adoption, par exemple), s’apparentaient au délit d’entrave et sont désormais interdits.

Sites fiables :

http://www.sante.gouv.fr/IVG 

http://www.ancic.asso.fr 

http://www.perinat-france.org 

http://ivg.social-sante.gouv.fr 

http://www.planning-familial.org 

http://www.ivglesadresses.org 

http://www.choisirsacontraception.fr 

http://femmes.gouv.fr 

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1551.xhtml    

Guides

 

Bibliographie :

Face à l’avortement, Gaëlle de Decker, Sauramps Médical, 2015

Interruption Volontaire de Grossesse : la dynamique du sens, Bernadette Rondot-Mattauer, Erès, 2003

Procréation, IVG et maltraitance, Bernadette Rondot-Mattauer, L’Harmattan, 2007

L’événement, Annie Ernaux, Gallimard, 2000

Le choix, Désirée Frappier, La ville Brûle, 2015

Dix-sept ans, Colombe Schneck, Grasset, 2015